Nouveau ! HISTOIRE MAGAZINE N°1

Un nouveau magazine d’histoire vient de faire son apparition dans les kiosques au cœur de l’été. Il s’agit d’HISTOIRE MAGAZINE. Cette nouvelle revue semblera familière aux lecteurs de « France TERRES D’HISTOIRE » puisqu’il s’agit de la version éditée du magazine numérique créé en 2013 par Christian et Sylvie Dutot. Un an

Les vitraux médiévaux de la cathédrale de Quimper. Par Yves Coativy

Yves Coativy. Professeur d’histoire médiévale à l’université de Brest, membre du Centre de recherche bretonne et celtique, Yves Coativy est président de la Société archéologique du Finistère et de la Société d’études de Brest et du Léon. Ses travaux sur la monnaie et sur la Bretagne médiévale font autorité. Quimper, cité

Les Romains sont-ils cruels ? Mythes et réalité des gladiateurs. Par Eric Teyssier

Eric Teyssier. Agrégé et docteur en histoire, Éric Teyssier est maître de conférences HDR à l’université de Nîmes où il dirige le département Histoire. Il enseigne l’histoire romaine, l’archéologie expérimentale et l’histoire de l’art antique. Il est l’auteur d’un livre de référence sur les gladiateurs et de biographies remarquées sur Spartacus,

Le bal de l’Impératrice au château de Fontainebleau. Par Emile Kern

par Emile Kern, historien, chargé de cours à l’Unviversité de Nîmes, docteur en Histoire et professeur agrégé, spécialiste des reconstitutions. « J’ai voulu qu’on s’amusât » disait Napoléon en évoquant le château de Fontainebleau. Or, celui-ci dans l’histoire napoléonienne est associé aux tristement célèbres adieux de l’empereur à la Garde Impériale, le 20

Chronique d’Emmanuel de Waresquiel. La Révolution française comme vous ne l’aviez jamais imaginée

Biographie : Emmanuel de Waresquiel. Ancien élève de l’école normale supérieure, docteur en histoire, professeur à l’Ecole pratique des hautes études, auteur de biographies de référence, Emmanuel de Waresquiel est « L’historien et biographe le plus lu de sa génération ». Juger la reine et Fouché, dossiers secrets, éditions Tallandier, sont ses