Le bal de l’Impératrice au château de Fontainebleau. Par Emile Kern

par Emile Kern, historien, chargé de cours à l’Unviversité de Nîmes, docteur en Histoire et professeur agrégé, spécialiste des reconstitutions. « J’ai voulu qu’on s’amusât » disait Napoléon en évoquant le château de Fontainebleau. Or, celui-ci dans l’histoire napoléonienne est associé aux tristement célèbres adieux de l’empereur à la Garde Impériale, le 20

Fouché Dossiers secrets d’Emmanuel de Waresquiel

Emmanuel de Waresquiel ne pouvait se contenter d’une seule biographie aussi dense soit-elle s’agissant d’un personnage complexe tel que l’était Fouché. Il revient donc sur le sujet avec ce livre « Fouché dossiers secrets », et s’appuyant sur de nouveaux documents portés à sa connaissance très récemment, soulève le voile sur

Les secrets de Napoléon – Entretien avec Pierre Branda

Le bel ouvrage de Pierre Branda nous  rappelle qui fut "l’homme Napoléon". Au fil des pages, percent les qualités et les défauts d’un homme d’exception, dont on pense tout connaître, et qui pourtant aimait à cultiver le secret autour de sa personne. Habile communicant, se plaisant à conter sa propre

Bonaparte, la campagne d’Egypte

Depuis la révolution, l’Angleterre et la France sont ennemis. Le général Bonaparte se voit confier pour mission d’envahir l’Angleterre. Mais devant l’irréalisme du projet, Bonaparte choisit de s’en prendre aux possessions coloniales anglaises, source de ses richesses. 19 Mai 1798. 40 000 soldats, 10 000 marins et 167 savants quittent le port

Derniers jours en terre de France !

Qu’il est difficile de mettre tout le monde d’accord ! En état d’infériorité numérique, moins de 40 000 hommes contre plus de 100 000 à l’ennemi, les troupes chargées de défendre Paris ne pouvaient espérer résister très longtemps face à l’envahisseur. Quant aux murailles et autres fortifications, que Napoléon avait ordonné

Fontainebleau. Mille ans d’histoire de France

Peu d’endroits peuvent prétendre aussi bien incarner l’histoire de France. Demeure royale avant le Louvre, Fontainebleau le reste après que les rois n’aient définitivement quitté Versailles. Jean-François Hébert, conseiller maître à la cour des comptes, est président du château de Fontainebleau. Thierry Sarmant, archiviste-paléographe, est conservateur en chef du musée