Fouché Dossiers secrets d’Emmanuel de Waresquiel

Emmanuel de Waresquiel ne pouvait se contenter d’une seule biographie aussi dense soit-elle s’agissant d’un personnage complexe tel que l’était Fouché. Il revient donc sur le sujet avec ce livre « Fouché dossiers secrets », et s’appuyant sur de nouveaux documents portés à sa connaissance très récemment, soulève le voile sur

Entretien avec Dimitri Casali et Olivier Gracia

Dimitri Casali et Olivier Gracia cosignent « L’histoire se répète toujours deux fois » chez Larousse reprenant ainsi une citation de Karl Marx, « L’histoire se répète toujours deux fois, la première fois comme une tragédie, la seconde fois comme une farce » et établissent un parallèle entre la situation

Entretien avec Jacques-Olivier Boudon : Le plancher de Joachim

Jacques-Olivier Boudon, historien, spécialiste du XIXe siècle, publie chez Belin «Le plancher de Joachim – l’histoire retrouvée d’un village français ». Il a analysé et reconstitué l’histoire d’un modeste menuisier des Hautes-Alpes, Joachim Martin, et de la communauté villageoise des Crots, à quelques kilomètres d’Embrun. Ce menuisier a laissé, en

Ouverture du Musée de la Guerre de 1870

Extrait du spectacle immersif du musée – © Musée de la Guerre de 1870 – Loigny-la-Bataille

Le 16 septembre 2017, le Musée de la guerre de 1870 (ré)ouvrira ses portes à Loigny-la-Bataille (sud de l'Eure-et-Loir) après trois ans de travaux d’agrandissement et de réhabilitation. 200 objets et documents y sont exposés dans un espace totalement repensé. Une partie Histoire retrace les évènements de la guerre de 1870

Les secrets de Napoléon – Entretien avec Pierre Branda

Le bel ouvrage de Pierre Branda nous  rappelle qui fut "l’homme Napoléon". Au fil des pages, percent les qualités et les défauts d’un homme d’exception, dont on pense tout connaître, et qui pourtant aimait à cultiver le secret autour de sa personne. Habile communicant, se plaisant à conter sa propre

Bonaparte, la campagne d’Egypte

Depuis la révolution, l’Angleterre et la France sont ennemis. Le général Bonaparte se voit confier pour mission d’envahir l’Angleterre. Mais devant l’irréalisme du projet, Bonaparte choisit de s’en prendre aux possessions coloniales anglaises, source de ses richesses. 19 Mai 1798. 40 000 soldats, 10 000 marins et 167 savants quittent le port

Derniers jours en terre de France !

Qu’il est difficile de mettre tout le monde d’accord ! En état d’infériorité numérique, moins de 40 000 hommes contre plus de 100 000 à l’ennemi, les troupes chargées de défendre Paris ne pouvaient espérer résister très longtemps face à l’envahisseur. Quant aux murailles et autres fortifications, que Napoléon avait ordonné