Vous êtes ici
Accueil > Articles > CHÂTEAUX et MODES DE VIES au temps des ducs de Bretagne XIIIe-XVIe siècle

CHÂTEAUX et MODES DE VIES au temps des ducs de Bretagne XIIIe-XVIe siècle

Châteaux et modes de vie au temps des ducs de Bretagne. XIIIe-XVIe siècle .   Sous la direction d’Alain Salamagne, Jean Kerhervé et Gérard Danet. Collection « Renaissance ».  Presses Universitaires de Rennes-Presses Universitaires François-Rabelais, 2012, 364 pages, 30€.

Assurément, c’est un bien bel ouvrage que nous livrent là les Presses Universitaires de Rennes et celles de Tours (coédition). Et dans tous les sens du terme. L’objet, de grand format (210 X 280 mm), impressionne favorablement le lecteur par sa belle reliure cartonnée et son luxueux papier. Les illustrations sont nombreuses dans ce livre de presque 400 pages et complètent à merveille le propos des auteurs sans pour autant lui voler la vedette. Les cartes et les plans aident le lecteur à se représenter facilement les lieux. L’appareil critique, trop souvent évacué des livres d’histoire, donne du crédit aux communications et incite à approfondir par d’autres lectures, d’autant qu’une bibliographie est fournie en fin d’ouvrage. Bref, la forme nous séduit. Le fond n’est pas en reste. Fruit d’un colloque qui s’est tenu en septembre 2007 au château de Suscinio, commune de Sarzeau dans le golfe du Morbihan, la présente édition rassemble une vingtaine de contributions de haute tenue scientifique. Cela valait la peine d’attendre ! Au fil d’un livre structuré en quatre parties, le lecteur est d’abord invité à découvrir « le château de Suscinio » puis s’intéresse « aux hommes et à leur environnement » avant de découvrir « la distribution du château ». Sa découverte se termine avec « les espaces et leur décor ».
Privilégiant toujours les données archéologiques, les auteurs se sont donnés pour mission d’interroger les modes de vie et d’habiter à la fin du Moyen Âge et au début des Temps Modernes à la lumière d’exemples pris dans la France du Nord, le Bassin parisien, la Bourgogne et l’Ouest du royaume. Aux côtés des archéologues, historiens et historiens de l’art, sont également intervenus conservateurs du patrimoine, architectes des Monuments historiques et scientifiques (physiciens, archéomètres et géologues). Un tel éventail de spécialistes ne pouvait manquer d’élargir le champ des perspectives et renouveler bien des approches.

Dès le XIIIe siècle, dans le sillage des ducs de Bretagne, ou des rois de France, on mesure l’intérêt grandissant des princes pour les résidences de campagne, au détriment des résidences urbaines. Ces forteresses jouent aussi pleinement leur rôle lorsqu’elles abritent archives, réserves monétaires et objets précieux des princes en plus d’offrir un asile sûr pour ses occupants. A mesure qu’évoluent les « suites résidentielles » intérieures, on découvre un besoin grandissant de confort et de luxe. De la garde robe aménagée à Ardres (XIIIe s.) à l’étage dévolu à l’épouse du seigneur (forteresse de Largoët, près d’Elven), partout la fonction résidentielle conduit à de nouveaux aménagements qui révèlent la conception que l’on se fait du pouvoir seigneurial et la place croissante qu’occupe la femme dans le domaine politique (à Chinon, au XVe siècle, la reine manifeste ainsi le désir d’avoir ses propres appartements au même niveau que ceux du roi). Ces modes de vie sont aussi liés à la pratique de la chasse à la fois distraction, source de ravitaillement et d’exercice physique (défoulement et entraînement à la guerre). Les forêts giboyeuses de la presqu’île de Rhuys ne pouvaient à cet égard manquer de séduire le duc de Bretagne et le pousser à venir s’implanter à Suscinio. Marqueur culturel, la forteresse se devait également d’incarner la puissance et la richesse du seigneur. Vivre au château cisèle les contours du statut social de l’occupant. Mode de vie, choix des matériaux, ornementation…, à tous niveaux la volonté de paraître et d’en imposer trouve à s’exprimer. Autant de points qu’éclaire ce livre savant. Bref, un ouvrage qui devrait vite trouver sa place sur les étagères des bibliophiles férus d’histoire médiévale et que passionnent les châteaux. CD

Châteaux et modes de vie au temps des ducs de Bretagne. XIIIe-XVIe siècle .
Sous la direction d’Alain Salamagne, Jean Kerhervé et Gérard Danet. Collection « Renaissance ». 
Presses Universitaires de Rennes-Presses Universitaires François-Rabelais, 2012, 364 pages, 30€.

bouton-acheter-magazine2

Articles similaires

Laisser un commentaire


*

Haut