La Normandie, une terre de lumière et d’eau

 

La Normandie a inspiré les grands peintres de leur temps, ceux qui y sont nés comme Géricault, Millet ou Boudin , ceux qui y ont séjourné à de multiples reprises dans leur enfance ou à l’âge adulte comme Turner, Corot, Degas, Delacroix, Seurat, Pissarro et Signac. Figure emblématique de cette effervescence artistique : Claude Monet. Né à Paris, il a vécu son enfance au Havre, est retourné régulièrement dans cette province avant de s’y installer définitivement en 1883 à Giverny. Les plus grands artistes ont donc peint de nombreuses toiles sur les paysages normands, représentant ainsi tous les mouvements artistiques du XIXe siècle. L’impressionnisme qui s’épanouit de 1870 à 1900 puise ses racines dans le romantisme et le réalisme de la première moitié de ce siècle.

 

A partir des années 1830, une auberge, située sur les hauteurs d’Honfleur face à la baie de la Seine, devient le lieu de rendez-vous de peintres pré-impressionnistes et impressionnistes. Dans une ambiance conviviale mais studieuse, des artistes comme Corot, Courbet, Boudin, Jongkind, Dubourg ou Monet échangent et s’influencent mutuellement. Le changement de propriétaire en 1870 marque la fin de ce que certains appelèrent l’école de Saint-Siméon. Plusieurs tableaux comme ceux peints par Courbet « Couchant sur l’estuaire » ou Dubourg « Honfleur : le repas à Saint-Siméon » témoignent de l’émulation artistique qui a fait le succès de ce lieu de rencontre. Une école locale de peinture se développe à Rouen, animée par des peintres impressionnistes tels que Lebourg, Delattre, Pinchon, Lemaitre ou Frechon.

 

L’eau fut une obsession pour les impressionnistes car elle constituait le miroir nécessaire au réfléchissement de la lumière. La démarche du peintre est de saisir sur le vif les impressions fugitives restituées par l’eau d’une scène contemplée. Tous ces artistes ont peint des toiles où les reflets changeants sur l’eau deviennent émerveillements. Cette quête s’achève avec Monet dans son cycle des Nymphéas. A Giverny, devant le bassin recouvert de cette plante aquatique, il se livre inlassablement à de véritables expériences picturales sur le reflet. L’exposition phare du festival au musée des Beaux-Arts de Rouen intitulée « Eblouissants reflets », 100 chefs d’œuvre impressionnistes rend compte de cette révolution artistique et présente aussi des photographies qui, par leur représentation du réel et leur capture de la lumière, influencèrent l’imaginaire des impressionnistes…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire


*