Vous êtes ici
Accueil > Actus > L’édito N°6

L’édito N°6

Christian Dutot avait la passion de l’Histoire. Depuis l’enfance. Un livre de « Bibliothèque rose » Jehan le jongleur à l’étoile de Paul-Jacques Bonzon et un court voyage scolaire à Angers avaient décidé du reste de sa vie : il serait historien. Devenu enseignant, il avait à cœur de partager sa passion, puis, lorsque la maladie ne lui permit plus d’enseigner, il eut idée de ce magazine. France Terres d’Histoire. Pour continuer à transmettre, à faire aimer l’Histoire. Christian nous a quittés mais sa passion demeure. Je l’ai faite mienne. France Terres d’Histoire devait continuer. Alors nous voilà …

Ce numéro est particulièrement riche comme vous pouvez le constater, et je remercie tous les historiens et auteurs qui, d’une manière ou d’une autre y ont contribué. En cette fin d’année 2017, on se devait d’évoquer le centenaire de la révolution russe d’autant que l’actualité littéraire est particulièrement foisonnante à cette occasion. Travail de tout une vie consacrée à l’étude du communisme, Stéphane Courtois signe une remarquable biographie de Lénine, l’inventeur du totalitarisme chez Perrin. Il a bien voulu répondre à quelques questions pour le magazine. L’écrivain russophone Jean-Louis Bachelet retrace les événements de cette Russie de 1917 et Raymond Noulens, membre de « la Sabretache », société d’Histoire militaire avec laquelle nous avons noué un partenariat, décrit l’alliance franco-russe en 1917.  Après l’évocation de Lénine, il sera également question d’un autre « démon » du XXe siècle, Hitler et le récit de son séjour dans la région de l’Obersalzberg sous la plume de Thierry Lentz. La connaissance fine des mécanismes qui ont mené à l’instauration de ces régimes totalitaires, communistes, nazis, fascistes peut-elle nous mettre à l’abri de nouvelles menaces de cet ordre ? Plusieurs historiens tentent d’y répondre au fil de ce numéro. Mais force est de constater que l’histoire se répète toujours deux fois ainsi que le démontrent Dimitri Casali et Olivier Gracia. Une nouvelle rubrique voit le jour dans ce numéro, consacrée au patrimoine. Stéphane Bern qui vient de se voir nommer à la tête d’un groupe de réflexion par le président de la République, a accepté de l’inaugurer. Il précise les contours de sa mission et nous livre ses objectifs. Fabrice Hourlier, réalisateur et producteur de docufictions est un passionné d’histoire et de technique qui a su magnifiquement mettre l’une au service de l’autre. L’Histoire vivante, la reconstitution historique avec Emile Kern, le musée de Cluny avec Laurent Albaret ainsi que la Vendée avec Michel Chamard sont également au rendez-vous de ce numéro. Enfin, c’est une histoire extraordinaire que Jacques-Olivier Boudon, grand spécialiste du XIXe siècle, nous conte dans son ouvrage, « Le plancher de Joachim » aux éditions Belin, explorant par la même la littérature du for privé dont l’étude est en plein renouveau. Il a accepté de répondre à nos questions pour notre plus grand bonheur… Bonne lecture !

Sylvie Dutot

Rédactrice en chef

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

*

Haut