Vous êtes ici
Accueil > Articles > Quelles commémorations en 2016 ?

Quelles commémorations en 2016 ?

L’année 2015 aura été riche en commémorations et anniversaires. Le souvenir de la bataille de Waterloo et le tricentenaire de la mort de Louis XIV, en particulier, auront retenu l’attention du grand public. En 2016, comme de coutume en janvier, la presse aime à annoncer les grands rendez-vous du millésime à venir. Nous ne dérogerons pas à la règle. Quelles commémorations et quels anniversaires permettront donc aux historiens de capter l’intérêt des uns et des autres, en fonction de leurs passions respectives.
Ne boudons pas notre plaisir, il y aura de grands souvenirs à raviver dans nos mémoires. Certains sont douloureux, d’autres rappellent de bons moments. A coup sûr, le centenaire de la bataille de Verdun marquera l’année. Quelques livres sont déjà parus ces derniers mois. D’autres récits et articles viendront garnir les rayons des librairies et de nos bibliothèques. On ne va pas s’en plaindre. Il y en aura pour tous, du spécialiste au néophyte. Pour les lecteurs que nous sommes, abondance de biens ne nuit pas ! Il en va bien sûr différemment pour les éditeurs et leurs auteurs. La concurrence s’annonce rude.
Les médiévistes éclaireront les circonstances de la fondation de l’abbaye du Mont-Saint-Michel (966) et l’accession au trône de Guillaume le Conquérant (1066) tandis que les modernistes proposeront l’arrivée de Léonard de Vinci en France (1516), la fondation du port de Lorient ou le creusement du Canal du Midi (1666), entre autres. Ceux que la mer fait rêver, et ils sont nombreux, chercheront à percer tous les secrets du naufrage de La Méduse (1816). Les historiens des sciences mettront en avant l’invention du stéthoscope par René Laënnec, également en 1816.
Quant aux figures issues de notre passé, elles se bousculent déjà aux portes de notre mémoire et sollicitent, sinon nos faveurs, du moins notre attention. Diane de Poitiers nous a quitté en 1566, la même année que Nostradamus. Anne d’Autriche, mère de Louis XIV, et l’architecte François Mansart sont morts en 1666. La mémoire de Pétain est évidemment liée à celle de Verdun mais on pourra aussi évoquer la figure d’un autre militaire, celle de Joseph Gallieni, qui s’éteint en 1916. Son nom reste plus que jamais attaché à l’aventure coloniale française et son implication dans la défense de Paris, lors de la bataille de la Marne (1914), lui valut à l’époque tous les éloges. Plus proches de nous, les disparitions de Pierre Messmer, Marcel Cerdan, Léo Ferré et Françoise Giroud ne manqueront pas d’être rappelés dans les médias de même que celle du président François Mitterrand. Même les cinéphiles, et d’ailleurs pourquoi seraient-ils oubliés, y trouveront leur compte avec le rappel des sorties, il y a cinquante ans, de La Grande Vadrouille de Gérard Oury, d’Un homme et une femme de Claude Lelouch et du Paris brûle-t-il ? de René Clément. Oui, comme on le dit si souvent, il y en aura décidément pour tous les goûts en 2016. Et, franchement, cela nous réjouit… Comment ne pas aimer l’histoire de France après tout ça !

bouton-acheter-magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire


*

Haut